Voir les photos (2)

LAVAL, D'UN FAUBOURG À L'AUTRE

à Laval
2.0 km
Aller simple
Pédestre
1h 30min
Facile
  • A partir du 19e siècle, la création d'une grande traverse napoléonienne contribue à développer la rive gauche, au nord de l'ancien faubourg médiéval du Pont de Mayenne. Le nouvel axe Est-Ouest ainsi créé structure désormais un nouveau centre-ville.

  • Découvrez ces lieux qui constituent les anciens faubourgs de Laval !
Points d'intérêt
3 La rue Mazagrand
Sous l'appellation rue des auberges, cet axe de circulation est tracé en 1804 au détriment de la chapelle du couvent des Dominicains qui disparaît du paysage urbain. L'espace affiche clairement, aujourd'hui, une vocation administrative.
Construit en 1982 par Yves Moignet, l'hôtel du Département développe une architecture qui met en valeur l'identité du territoire par l'emploi des matériaux traditionnels comme le bois et l'ardoise qui sont, ici, associés au béton. A l'opposé, la nouvelle Préfecture, avec sa façade en verre et son large porche offrant une perspective visuelle sur son environnement urbain, symbolise la transparence des services de l'état et leur volonté de rapprochement avec le public.
4 Place Jean Moulin
Un portail couronné d’un fronton triangulaire et doté de deux passages piétonniers, inspiré des travaux de l’architecte de la Renaissance Serlio, marque, à partir de 1808, l’entrée de l’hôtel préfectoral.
Nicolas Harmand, premier préfet de la Mayenne, n’y réside pas puisque les travaux de réalisation du nouveau bâtiment ne s’achèvent qu’en 1817.
Sur les plans de l’architecte Voinier, une partie de la façade du logis de l’ancien couvent des Jacobins, fondé à la fin du 15e siècle, est alors reprise et habillée par l’intermédiaire de pilastres plats formant un ordre colossal.
Ainsi, à peu de frais, l’hôtel préfectoral se dote-t-il d’un style néo-classique propre à répondre au goût de l’époque.
5 La rue de la Paix
6 Le pont Aristide Briand
Débutée en 1812 et achevée douze ans plus tard, la construction du Pont-neuf permet à la grande traverse Est-Ouest de franchir la Mayenne dont le cours primitif a été détourné. Dans un style proche des ponts jetés sur la Loire au 18e siècle, l’ouvrage présente trois arches en anse de panier supportant un tablier plat. Parallèlement à ce nouvel axe de circulation, l’arrivée à Laval de la ligne de chemin de fer Paris-Brest en 1855
préside à l’édification d’un viaduc haut de 27,50 mètres. Cette construction imposante clôt, au nord, une perspective structurée autour d’hôtels particuliers rive gauche et de la halte fluviale, inaugurée en 1994, rive droite.
7 Place du 11 novembre
Cet espace a été créé au 19e siècle, suite au comblement progressif d’un méandre de la rivière et de l’ancien marais de la Chiffolière. Ce nouveau centre urbain s’orne alors de grands bâtiments publics tels que les halles et l’Hôtel de Ville achevé en 1831 sur les plans de l’architecte parisien de Gisors. Sa façade monumentale, répondant au goût néoclassique, est ornée par deux statues allégoriques représentant le commerce et l’agriculture.
À proximité du jet d’eau aménagé à la fin des années 1970, une statue, œuvre de David d’Angers, rend hommage à Ambroise Paré, né à Laval au début du 16e siècle. Celui que l’on surnomme « le père de la chirurgie moderne » est ici représenté debout, en homme d’action présent sur les champs de bataille, mais
la main portée au menton renvoyant à l’étude et à la réflexion incarnées également par la pile de livres figurant à ses pieds.
8 Rue du Général de Gaulle
11 Le carrefour aux toiles
En poursuivant votre route le long de la rue de Rennes, en laissant sur votre droite d’anciennes cours d’auberges comme celles de Minger ou du Grand Louis, il vous est possible d’atteindre le Carrefour aux Toiles. Le toponyme renvoie à l’existence en ce lieu d’un marché hebdomadaire spécialisé qui s’y est tenu en plein air jusqu’en 1731, date de la construction d’une halle aux toiles, aujourd’hui détruite, sur les hauteurs de la ville.
À proximité, la silhouette de la tour Renaise, élevée au milieu du 15e siècle, témoigne, par son architecture imposante, de l’adaptation aux usages de l’artillerie. Elle rappelle également l’existence du front nord des fortifications urbaines qui sont visibles le long de la rue Souchu-Servinière qui vous ramènera vers l’Hôtel de Ville.
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Laval, D'un Faubourg À L'autre :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Laval, D'un Faubourg À L'autre, soyez le premier à en laisser un !