Hallâj, le Christ Musulman #Angenoises

Local event ,  Theatre at Bonchamp-lès-Laval
  • Le contexte :
    Nous sommes en 922 (309 de l’hégire) à Bagdad, capitale cosmopolite d’un immense empire menacé de dislocation qui s’étend de l’Atlantique à l’Indus.
    Bagdad est le carrefour de toutes les effervescences et de toutes les crises politiques, religieuses, philosophiques, scientifiques de l’époque.

    Hallâj, personnage historique,
    a laissé des traces profondes dans le monde de l’Islam,… et aussi en Occident, grâce aux travaux de l’un des plus grands orientalistes et islamologues du XXème siècle, Louis Massignon.
    Hallâj était d’origine persane. Après des débuts dans les célèbres écoles soufies de Bagdad, il prêchera jusqu’en Inde une libre lecture du Coran et l’amour fusionnel en Dieu, « le Vrai ». Il séjournera longuement à deux reprises à la Mecque et à Médine.
    Son non conformisme et sa liberté de pensée lui vaudront de toutes parts l’accusation d’hérésie et de rébellion.

    La pièce,
    en 1 acte et 4 tableaux, dure une heure environ.
    Hallâj est seul en scène.
    Il se défend face à des juges (en voix off) inféodés au pouvoir de la dynastie régnante, les Abbassides. Ils vont le condamner à mourir crucifié. Le débat est celui du conflit entre civilisation et barbarie, celui de la tension,
    incessante depuis les origines, entre l’Islam des Lumières et la religion comme instrument d’oppression politique et sociale.
    En 922, Hallâj « déconstruisait » à en mourir ce qui, en 2018, s’appelle « radicalisation ».
    Hallâj est un des poètes en langue arabe les plus subtils et, de ce fait les plus mal compris, controversés… et difficiles à traduire.
    Le texte de la pièce est « habité » par les fulgurances émanant des écrits originaux de Hallâj qui ont pu parvenir jusqu’à nous.

    L’auteur et interprète de la pièce, Braïm Bourg,
    né en 1974, est mayennais depuis 2006. Il a renoué en 2015 avec la carrière de comédien et de dramaturge qu’il avait menée auparavant pendant dix ans dans son pays natal, la Tunisie, où il a
    été l’auteur de plusieurs réalisations théâtrales. Il a publié en 2014 un roman en forme de scénario de cinéma : « le marabout Charles Maison ». Il a le projet de le porter sur scène et à l’écran. Il travaille actuellement à une adaptation pour la scène de fables de « Kalila et Dimna ».

    - Je suis le disciple de la folle passion.
    - Je sculpte mes œuvres dans les braises ardentes de la vérité,
    je me consume en elles, elles se consument en moi.
    - Sans rébellion,
    je ne serais pas Dieu se révélant dans l’apparence des choses

    1ères paroles de Hallâj, au commencement de la pièce

    Texte, mise en scène, interprétation : Braïm Bourg
    Co-écriture du texte : Alain Vignier
    Eclairage et bande son : Jean Pierre Teulade
    Voix off : Bruno Diémoz-Rosset, Isabelle Languillat, Marc Valin, Alain Vignier
    Conseils costumes scénographie : Brigitte Maurice
    Crédit photos : André Lemaître

    Tarif unique : 10 € (frais de location compris)
    Points de vente :
    • Office de Tourisme du Pays de Laval :
    -84, avenue Robert Buron- CS 70614. 53006 LAVAL CEDEX
    -Tel : 02.43.49.45.26
    -Email : office.tourisme@agglo-laval.fr/ Site: www.laval-tourisme.com
    • Réseau Ticketmaster :
    -Internet : www.ticketmaster.fr
    -Réservation téléphonique : 0 892 390 100 (0,45 € TTC/min)
    -Magasins Leclerc, Cultura

    Contacts :
    -par téléphone : 06.83.37.74.73 et 07.82.59.71.13
    -par courriel : imago.image.prod@gmail.com
  • Rates
  • 10 €
Add a review

Leave a review about Hallâj, Le Christ Musulman #angenoises :

  • Horrible
  • Bad
  • Average
  • Good
  • Excellent
There is no review about Hallâj, Le Christ Musulman #angenoises, be the first to leave one !