Du 18 juillet au 9 août, se tiendront 16 représentations dans 12 communes du département de la Mayenne.

Comme toujours, une large place est offerte au théâtre de répertoire. Mais le conte, le cirque ou les textes contemporains sont aussi au menu. Embarquement immédiat dans Un tramway nommé désir de Tennessee Williams (Compagnie Dodeka), le manège d’antan aux allures de cirque du Rêve d’Érica (compagnie Bivouac) ou la bajkaravanne des plus tsiganes des musiciens lavallois (Bajka). L’auteur norvégien Henrik Ibsen livre une critique acerbe de la place de la femme dans la société de la fin du XIXe siècle (Une maison de poupée, compagnie Philippe Person) ; la compagnie Arbre s’empare de la parole documentaire d’agriculteurs pour dire les rapports père-fils (Les fils de la terre) ; Molière dénonce le boniment de Tartuffe (Collectif À vrai dire) tout autant qu’il s’amuse de la rouerie de Scapin (Compagnie L’éternel été) ; le conteur mayennais Manu Grimo déroule ses histoires, empreintes de sincérité, de simplicité et de folie parfois (Je vous l’ai pas déjà dit ?) ; la compagnie Catherine Delattres est de retour au festival avec Oncle Vania de Tchekhov ; Shakespeare est à l’honneur avec Comme il vous plaira (Chariot de Thespis) et La tempête (Les têtes de bois).

Le festival fera étape cette année à Ahuillé, Ambrières-les-Vallées, Champfrémont, Entrammes, Évron, Jublains, La Baconnière, Laval, Loigné-sur-Mayenne, Montflours, Sainte-Suzanne et Simplé.